mardi 16 décembre 2014

Résilience ...

NB: Ce texte fait référence à un épisode fâcheux et passé de ma vie et n'a d'autre but que de souligner le pouvoir de résilience que chacun devrait  pouvoir trouver au fond de lui pour poursuivre sa route en toute sérénité... C'est en quelque sorte un message d'espoir que j'adresse aux non-coureurs en détresse et qui se seraient perdus là sur mon blog, je leur dis simplement, "chaussez vos baskets et commencez à courir, la vie n'en sera que plus belle..."

                          -----------------------------------

Ce qu'il y a de chouette avec le malheur, c'est que si tu l'as déjà côtoyé quelques fois alors tu peux mieux le vaincre s'il lui prend l'envie de frapper à nouveau à ta porte.

Le malheur ne se quantifie pas, il n'est pas plus honorable venant après l'annonce d'un décès que venant d'une ultime déception amoureuse ou d'une ruine soudaine et il en est du malheur comme il en est du temps qu'il fait; pendant que les uns se gèlent le tutu d'autres dansent la samba en riant, c'est ainsi, ça n'est pas juste mais  il nous faut bien dépasser cet état de fait.

Le malheur est ce qu'il est, un truc qui pointe du doigt la corde avec laquelle tu aimerais mieux te pendre mais quand tu commences à voir la corde avec laquelle tu aimerais te pendre s'approcher d'un peu trop près de tes mirettes, il est temps alors d'entrer en résilience, ce concept cher à Boris Cyrulnik.

David Servan-Schreiber, proposait à ses patients, il y a de cela déjà une bonne dizaine d'année, de chausser des  baskets afin d'aller courir plutôt que de prendre des anti-depresseurs, mettant en avant le rôle des endorphines pour voir la vie en rose. Le début d'une forme de résilience, selon moi, avancer, au propre comme au figuré, pour ne pas reculer et s'évanouir dans le néant.

Le malheur à frappé à ma porte plus souvent qu'à mon tour, je ne m'en plains pas, c'est ainsi, j'ai fais avec, j'en ai profité pour grandir, pour apprendre et explorer les diverses facettes de ce drôle de monde et puis j'ai savouré l’accalmie... qui annonçait la tempête.... et quand celle ci a grondé, bien plus fort que les précédentes, ressemblant à un tsunami , balayant tout sur son passage, atomisant mon cœur ainsi que mon esprit et faisant balancer devant mes yeux la corde pour me pendre alors je suis entré en résilience comme on entre, peut être, dans les ordres ou  à l'armée et j'ai fais de ma vie un nouveau terrain de jeu,....

Agréable, Vivifiant, Ludique, Planant, Rajeunissant, le Running est mon ultime résilience... ce qui ne m'a pas tuée m'a rendue bien plus forte....






21 commentaires:

  1. Je suis on ne peut plus d'accord avec toi. je répète souvent ce qui ne me tue pas me rend plus fort.
    Et la course à pied m'aide à faire face à tout les petits, et moins petits malheurs qui m'arrivent (et je suis du genre poissarde....).
    Certaines personnes ont du mal à comprendre que je puisse me sentir mieux en allant courir mais c'est mon anti-dépresseur à moi et c'est mieux que n'importe quel traitement chimique!

    En tout cas j'espère que cet article ne signifie pas qu'il t'ai arrivé quelque chose.
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  2. J'espère que tout va bien pour toi....cet article laisse penser qu'il t'arrive un truc un peu moche. Et si je ne peux pas faire grand chose pour toi je t'envoie tout ce que je peux de bon pour que tu ne touches pas a cette fichue corde!!!

    RépondreSupprimer
  3. oups...merci, non tout va bien, la chose en question est arrivé il y a longtemps maintenant...bon je vais peut être mettre ce billet en stand by pour ne pas affoler la population ;o))

    RépondreSupprimer
  4. Voilà, voilà fireRasta et Gwendoline, j'ai édité mon billet avec une petite explication et je l'ai remis en circulation, tout va bien, merci de l’intérêt que vous portez à ma petite personne virtuelle et désolée si je vous ai inquiétés..bizbiz à vous deux ;o))

    RépondreSupprimer
  5. Ne jamais oublier d'ou on vient !

    Tody tsy misy fa ny atao no miverina ...
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. malgache?
    biz à toi également ;o))

    RépondreSupprimer
  7. La vie est injuste et cruelle par moments. Heureusement qu'elle n'oublie pas toujours d'être belle !
    Je suis heureuse de savoir que tu es entrée en résilience, si tout va bien maintenant, c'est l'essentiel.
    Je dis souvent autour de moi aux gens de se mettre au sport avant les anti dépresseurs, on me répond que "le sport ça marche sur toi c'est pas pour ça que c'est universel". si si...Je vais leur parler de David :)

    RépondreSupprimer
  8. Aujourd'hui c'est plus commun d'entendre parler de la libération des endorphines, je crois qu'à l'époque, ce pauvre David avait été un peu décrié après ces déclaration, le livre est toujours en vente, il se trouve facilement ;o))

    RépondreSupprimer
  9. http://www.lexpress.fr/culture/livre/guerir-le-stress-l-anxiete-et-la-depression-sans-medicament-ni-psychanalyse_818668.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, cet article est super intéressant ! Je l'ai transmis aux concernés, on sait jamais...

      Supprimer
  10. en faut je ne lis jamais l'express, l'article est un peu vieux maintenant et il ne parle pas du tout du running comme méthode de soin dans ce résumé mais j'ai lu le livre à sa sortie et il en était bien question...le rôle des oméga 3, évoqué dans le livre est aussi très intéressant dans le problème qui nous intéresse, testé et approuvé par bibi ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'en mange définitivement pas assez chez moi : pas d'huile de colza, pas de poisson ni de graines de lin... il va falloir que je songe à les intégrer plus souvent à nos repas !
      Dans l'article qui date de 2003 ils évoquent quand même rapidement le jogging en disant que à durée égale de traitement avec des anti dépresseurs (1 an environ), les gens qui se sont mis au jogging n'ont présenté aucune rechute contrairement aux patients sous médicaments dont le taux de rechute est élevé.
      Je vais essayer de trouver le livre sur le bon coin, il m'a l'air à mettre dans toutes les poches ;) !

      Supprimer
  11. ici, comme on mange exclusivement VGL on fait très attentions aux oméga 3 donc dans les salades c'est systématiquement Huile de colza + huile de lin , je rajoute de la lécithine de soja dans tous les laits végétaux que je fais toujours moi même, je mets des graines de lins moulues dans mon pain maison quotidien et elles remplacent les oeufs dans pas mal de mes recettes VGL, voilà, si ça peut t'aider à intégrer les oméga 3 à ta diète quotidienne, tant mieux ;o))
    pour le livre il se trouve surement dans les bonnes médiathèques ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je vais acheter ces huiles :)
      Pour les graines de lin qui remplacent les oeufs j'en avais déjà entendu parler oui il faudra que j'essaye à l'occaz ! J'ai abandonné le pain, ça ne marche pas avec moi, y a des trucs comme ça... :(
      J'ai un problème avec les bouquins, la décroissance et moi à ce niveau ça fait vraiment deux... J'aime bien garder un livre que j'ai déjà lu (du coup j'en ai tout un tas qui s'entasse ), je ne saurais expliquer pourquoi... je changerai peut-être un jour ;)

      Supprimer
    2. Ahah ça me rassure de lire ça parce que je garde tout les livres que j'achète et que j'ai déjà lu. C'est plus fort que moi. Donc je commence à en avoir un paquet!

      Supprimer
    3. Pareil ! d'ailleurs j'aime pas qu'on me prête un livre à cause de ça justement.
      Je sais pas toi mais ça me fait ça que avec les livres d'ailleurs ! Mais en même temps pour moi c'est plus qu'un simple objet, j'aime tellement lire et chaque bouquin que j'ai lu ou presque me rappelle quelque chose de particulier, donc je me vois pas le balancer ! Et puis on est jamais à l'abri d'une relecture dans quelques années :)
      Merci à toi aussi coco pour ces échanges :)

      Supprimer
    4. arhghhhh, je pensais comme vous il y a quelques années mais il a fallu faire du tri quand nous avons emménagé sur le bateau parce que une péniche c'est souvent grand à l’extérieur mais tout petit à l'intérieur ;o))

      Supprimer
    5. C'est pour ça que j'ai voulu un grand salon dans mon appartement et j'ai acheté une petite bibliothèque.
      Ca me fait ça surtout avec les livres!!

      Supprimer
    6. je te comprends, j'ai ressenti la même chose pendant longtemps ;o))

      Supprimer
  12. l'huile de lin coûte un bras, il faut la garder au frigo et tu n'en mets qu'une CS pour 2 de colza, dans ta vinaigrette...pour les bouquins j'ai longtemps été comme toi, et puis j'ai fais autrement ensuite pour des raisons purement budgétaires ;o))
    j'adore ces échanges, merci pour ça ;o))

    RépondreSupprimer