mercredi 5 novembre 2014

Courir en hiver....

Le temps est venu  de ressortir les collants de course et autre maillots à manche longues, gants ou passe-pouces pour protéger les mains, buff sur la tête version cache-oreilles ou bonnet. L'échauffement n'est plus superflu et la petite bouteille d'huile d'arnica aux huiles essentielles l'est encore moins.Il fait froid, il fait noir mais quand faut y aller...faut y aller...

Runs très matinaux pour moi, qui me laissent entrevoir la levée du jour, marche athlétique du soir pour coach-chéri qui ne craint pas d'affronter les berges désertes et lugubres du canal du midi avec sa frontale supersonique qui éclaire à des kilomètres...

Il est certain qu'il faut un petit supplément de motivation pour continuer à courir en cette saison et c'est sans aucun doute ce qui nous différencie des joggers du dimanche qui courent de mai à octobre, quand il n'y a ni vent...ni pluie...ni, ni, ni....

Mais au fond ce n'est pas si compliqué de rester motivé, il suffit, selon moi,  de programmer sa sortie à l'avance et de ne pas réfléchir quand le moment arrive puisque le plus dur est bien de mettre son nez dehors, une fois que c'est fait, le reste passera sans problème....si tu te poses en arrivant de ta journée de travail, c'est mort, alors tu rentres, tu fonces vers tes affaires de running, tu les enfiles et GO!!!!  Pour ma part, runneuse matinale, pas question d'aller me poser devant le poêle à bois qui ronronne pour me réchauffer un peu au saut du lit, je me  lève, je m''habille et GO!!!!

Et pour booster un peu mes défenses immunitaires qui font parfois défaut aux sportifs surtout en cette saison, je pense à l'extrait de pépin de pamplemousse, à l'huile essentielle de Ravintsara, et aux graines germées...

Bref, c'est (presque)  l'hiver et je vais continuer à courir environ 5 heures par semaine ....qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente...









19 commentaires:

  1. Ah ba hier soir je me disais la même chose en courant dans le froid: qu'il fallait vachement plus de motivation.
    Du coup comme je cours après le boulot ben je me change directement au travail ça m'évite de passer par la case canapé polaire tout doux!!!!!!

    Et pareil je pense à mon prochain marathon pour me motiver en me disant que c'est pas sur le canapé que je pourrais tenter un 3h45!!!!!

    On est des WARRIORS!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça c'est une chouette idée de se changer au travail, en effet...le plus dur pour moi je crois que c'est de mettre la ceinture cardio qui est gelée, c'est une horreur ce machin en plastic glacé, bref...j'accepte avoir joie le titre de warrior même si je mettrais certainement beaucoup plus de temps que toi à finir mon marathon ;o))

      Supprimer
    2. Ah ba le chrono c'est peu de chose le principal c'est de le finir!!!!!

      Ah ba j'ai arrêté de mettre mon cardio il y a un moment mais c'est vrai que c'était atroce d'autant plus que je l'humidifier un peu histoire qu'il tienne bien....

      Supprimer
  2. Ouais ouais mais toi t’habite dans le sud alors ça compte pas... :)

    Moi perso courir l'hiver me dérange pas trop ça ba (moins que quand il fait 40° en tout cas) ! Effectivement c'est de sortir de chez soi qui est dur, comme tu dis je ne me pose pas sinon c'est mort je resors plus !
    Je réfléchis pas, je me change en rentrant et c'est parti !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si si si,t'imagines pas l'hiver dans un vieux bateau chauffé au bois, le matin quand je parle à coach-chéri, au réveil, il y a de la buée qui sort de ma bouche lol (véridique)

      Supprimer
    2. My Godness, je ne pourrais pas vivre sur un bateau et avoir de la buée qui sors de ma bouche quand je suis chez moi!!!! Je suis beaucoup trop frileuse pour ça!!!

      Supprimer
  3. je pensais comme toi il y a quelques années...mais on se fait à, tout ;o))
    en même temps ça forge le caractère et ça immunise bien... ;o))

    RépondreSupprimer
  4. Coach-chéri et toi êtres bien courageux ^^
    Je n'ai plus de mérite je cours en groupe qu'il vente, pleuve ou fasse nuit :)
    Oui ça me fait un peu sourire quand j'entends certaines personnes dire "je n'ai pas pu aller courir hier il pleuvait, il faisait nuit..." etc.
    T'y vas le matin tôt toute seule de nuit?
    Bisous coco!

    RépondreSupprimer
  5. ben si tu as du mérite, en groupe ou tout seul quand on court le plus dur c'est de sortir ;o)) je cours toujours le matin, assez tôt,souvent vers 7h00, et je pars seule, l'hiver je m'arrange pour partir à l'aube et ainsi voir le jour se lever dans les vignes, j'adore...
    biz ma belle ...

    RépondreSupprimer
  6. Bon j'ai compris : faut que j'y aille ce soir !

    RépondreSupprimer
  7. Je dois être une espèce rare, j'adore courir l'hiver je trouve ça beaucoup plus facile et la luminosité est magnifique dans la nature ça rend la chose poétique, puis ce froid sur la face c'est vraiment cool!
    Bonne (fin?) de prépa, c'est bientôt Montpellier si je me souviens bien!

    Julien

    RépondreSupprimer
  8. idem je préfère courir l'hiver, l'été je souffre et pareil pour nos randos en montagne ;o))
    Montpellier c'est le 30 novembre, la prépa se passe plutôt bien je trouve mais du coup ça me fiche un peu la pression quand même en espérant que le résultat sera à la hauteur du mal que je me donne...merci pour tes encouragements ;o))

    RépondreSupprimer
  9. L'avantage de courir le matin au saut du lit, encore à moitié endormi, c'est qu'on n'a pas la capacité de réfléchir ni de trouver des raisons de ne pas y aller.
    En tout cas ça vaut pour moi.

    RépondreSupprimer
  10. idem pour moi ;o))
    mais en vrai je me régale de voir le jour se lever en courant alors je n'ai pas trop à me faire violence ...

    RépondreSupprimer
  11. Et bien que de courage par ici.
    Désolé, mais plus que l'hiver, c'est la météo qui nous différencie. Courir par 0 quand il fait beau, c'est facile (enfin presque). Se motiver à sortir quand il pleut des cordes, et qu'il fait 6°, et bah c'est plus dur.
    Et les montagnards ou nordiste (au dessus de Valence donc, en dessous, votre hiver=6 mois de notre vie (printemps +automne)) savent bien que ca arrive même en été. Je l'ai encore fait hier, et bien ca fait mal. Warrior ou pas, on est quand même sacrément félé du bocal pour se faire souffrir comme ca ;)

    Sinon respect pour les levers matinaux et bravo pour le style de vie. Le bateau, ca donne un coté naturel/roots indéniable, j'aime ;).

    RépondreSupprimer
  12. ah ça, tu ne crois pas si bien dire, chez nous c'est très roots en effet peu de gens sont motivés à remonter à bord passé l'effet de curiosité lol...c'est vrai qu'ici les températures sont plutôt clémentes par contre on a des vents violents très régulièrement (les bretons peuvent aller se rhabiller) et des pluies diluviennes (le crachin du nord c'est du pipi de chat à coté) ...évidemment je te taquine un peu et quoi qu'il en soit je suis d'accord avec toi, à un moment donné le bocal se fêle et c'est pour ça qu'on continue si nous étions lucide il est certain qu'on arrêterait de courir quand le temps vire au cauchemar ;o))

    RépondreSupprimer
  13. Perso, le peu que j'ai passé dans le sud, le mistral m'a rendu fou le jour où ce n'etait pas les températures. Bref, pas vivable pour moi, sauf en vacances (comme Paris en fait ;) , pas tapé, je suis deja parti).

    RépondreSupprimer
  14. ici pas de mistral mais du grec, du vent du nord ou du marin, m'enfin du vent c''est toujours du vent qu'il soit grec ou japonais ;o))
    par contre l'été, c'est chaud et là effectivement c'est raide...d'ailleurs c'est rigolo dans la rue le matin que ce soit quand on se pèle ou quand il fait très chaud; les gens me disent "boudu, que vous êtes courageuseeeee" les gens ne courent pas trop par ici, ça n'est pas leur tradition, ils jouent au ru(G)by ...

    RépondreSupprimer