samedi 12 avril 2014

Les chemins de la paix...



Départ de Port-Argeliers


Le chemin des 1ères foulées


 
à droite je grimpe le pech, à gauche; séance de 30"30"

  
à l’assaut du pech





Descente vers la plaine

                                      
                                                                              
Au loin la sellette

La sellette d'un peu plus près







la sellette, demi-tour



Le village de Montouliers



Une longue route s'ouvre à moi




La pinède séparant Argeliers de Montouliers



Derniers km de ma SL


La beauté, le calme, la solitude




Voici quelques  photos des chemins que je parcours chaque semaine,  prises cet après-midi avec patience par coach-chéri...

Ce sont pour moi Des chemins de paix, de calme, de solitude et de  beauté...

Je vous souhaite à tous de trouver les vôtres...



20 commentaires:

  1. Très bonne idée ce petit article photo! ça me fait rêver, ça donne effectivement une impression de calme. Mais bon en tant que Jurassienne je trouve quand même que ça manque un peu de sapin (et puis ça fait bizarre de voir aussi loin!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ;o))
      ah ça! je te l'accorde, y a pas trop de sapins par ici, tout au plus on trouve des pins parasols, qu'on braconne à noël pour décorer le bateau lol pour ce qui est de l'horizon je suis juste déçue car aujourd'hui le temps n'était pas assez clair pour qu'on puisse voir les Pyrénées enneigées et puis le rendu des photos via le petit bidule que j'ai trouvé, bof; m'enfin bon le mieux étant l'ennemi du bien je laisse comme ça ...
      sinon l'idée du billet vient de green coquelicot ;o))

      Supprimer
  2. Jolis paysages, c'est vrai que ça doit être reposant de courir au milieu des vignes. Mais il y a quand même quelques sections de route départementale qui m'ont l'air plutôt dangereuses pour un piéton !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ;o))
      Les routes ici sont désertes, la voiture que tu vois en photo c'est la notre mais quand je cours je ne croise que des tracteurs et quelques voitures au niveau de la pinède (sur 500 mètres env) et j'ai de quoi me mettre à l'abri, sur le reste du parcours je ne dois pas croiser plus de 5 voiture en 2 heures les jours de d'affluence et souvent ce sont des connaissances, ils font attention et moi aussi, il n'y a que des vignes entre les deux villages donc peu de monde circulent ici ...je suis vraiment en sécurité sur ces route là, du moins c'est comme ça que je le ressens, c'est le bout du monde ici, c'est rien de le dire ;o))

      Supprimer
  3. Que d'espace !! C'est plutôt joli, et ça appelle aux sorties longues et tranquilles ...

    RépondreSupprimer
  4. ouaip!!! j'ai de l'espace!!! mais par contre c'est de très frustrant par ce que mes chemins sont beaucoup plus jolis en vrai qu'en photo, enfin bref ;o))

    RépondreSupprimer
  5. MAGNIFIQUE :-))) Ca donne envie !! J'aime le chemin des 30/30 :D

    RépondreSupprimer
  6. ah oui le chemin des 30'30 est magnifique et quand le temps est clair on voit au loin les pyrénées enneigées, j'adore...je le parcours en générale assez tôt le matin, en hiver c'est au lever du jour, je ne m'en lasse pas ;o))

    RépondreSupprimer
  7. Olala c'est trop beau !!!!
    Moi là ou je cours ça ressemble à ça : http://www.jeanmiaille.fr/2012/images/06_2012/120615091644_Place_Stalingrad.jpg

    J'imagine qu'effectivement quand on a un tel paysage, on a envie de sortir courir tous les matins... Ca me rappelle un peu quand je courais en Tasmanie, sauf que là ce n'est pas valloné et effectivement c'est impressionnant de pouvoir voir si loin !

    RépondreSupprimer
  8. Paris aussi c'est joli, j'y ai pas mal couru, bon d'accord plus souvent sur les quais du métro qu'ailleurs, j'avoue, mais bon...
    Pour venir se perdre dans mon coin il faut aimer un peu la vie contemplative (mais par contre c'est plus valloné qu'il n'y parait sur les photos)
    Tu aimerais retourner en Tasmanie? c'est en projet, ou bien?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A paris il y a pas mal d'endroits sympas pour courir, après là où j'habite c'est un peu "loin d'accès" et j'ai pas envie de prendre le métro pour aller courir... :)
      J'adorerai retourner en Tasmanie, j'y ai trouvé un rythme de vie et une gentillesse des habitants qui m'a complètement chamboulée... perdue à l'autre bout de la terre et rejetée par les australiens eux même c'est vraiment une île où la nature prime et les gens sont TELLEMENT gentil (au début je pensais qu'ils voulaient m'arnaquer lol...). J'y retournerai un jour, mais pas maintenant, il y a trop d'endroits qu'il me reste à découvrir avant de revenir là où je suis déjà allée...

      Supprimer
  9. Pour ta dernière phrase, dans un sens je te rejoins; perso j'ai visité l’Afrique noire à maintes reprises mais chaque fois j'y perdais un peu de magie pour ne plus voir au dernier voyage que ce qui ne tournais pas rond (et c'est pas ça qui manque là-bas, hélas)
    le monde est vaste en effet, il y a plein de choses à découvrir qui t'attendent ;o))

    RépondreSupprimer
  10. Cet article est super et me donne enfin une image de la sortie Le Pech - Argeliers de Montouliers si souvent parcourus ;). Je lirais différemment tes parcours je crois. Je cours la plupart du temps en pleine ville faute de mieux. Mais ce week end j'ai profité d'un tour chez mes beaux parents à la campagne pour courir au bord du canal. Le bruit de l'eau, des écluses, des oiseaux, du vent dans les arbres...ça change tout...autant que les autres coureurs qui lance un bonjour joviale. On cours moins solitaire en campagne qu'en ville ....

    RépondreSupprimer
  11. en fait j'ai couru pendant des années, en mode "jogging" sur les berges du canal du midi, je ne peux plus y courir aujourd'hui parceque je cours différemment, c'est totalement psychologique cette histoire lol...il y avait plus de coureurs que sur mes chemins actuels mais j'ai gagné au change parceque je vois des gens dans les vignes, ça me va bien mais sinon pour tout te dire c'est quand même vachement désert par ici, je suis méga tranquille, je peux même parler toute seul si ça me chante, je ne m'en prive pas et je me fiche la honte quand des fois quelqu'un que je ne n'avais pas vu relève la tête du bas d' un pied de vigne lol

    RépondreSupprimer
  12. Des chemins qui font rêver et qui font entrevoir la paix. Envie de trouver d'aussi beaux chemins que les tiens

    RépondreSupprimer
  13. c'est tout le mal que je te souhaite....mais tu sais il y a un sacré paquet de temps je trouvais bien mon chemin de paix sur les tapis de course, j'adorais ça...
    Tous les chemins mènent à Rome ;o))

    RépondreSupprimer
  14. Un petit coucou en passant à une "trottineuse de l'Est" !
    Je suis de Marseille et la région est un régal pour courir, avec ses routes sinueuses et ses dénivelés changeants, jamais lassants. "Planer" à flanc de roche, au sommet des collines et au-dessus de la mer, c'est wou-ha !
    Vos photos m'ont fait plaisir, me rappelant les trop vieilles sorties du côté de Bandol ou D'Uzès...
    Et puis humainement, c'est un peu le même profil : toujours couru, apaisé par la solitude mais parfois trop seul quand même ;)
    A biengtôt 41 ans, il est temps que je me lance aussi dans la compétition :)
    Comme par hasard, plus on s'éloigne de la ville et plus on rencontre des sourires et des encouragements. Alors bonnes balades bucoliques et bonnes compèt'.

    Pascal

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Pascal et bienvenu sur mon blog....arffff Marseille, j'y suis allé une fois lorsque j'ai débarqué dans le sud, jolie ville et chouette souvenir d'un beau dimanche avec coach-chéri....l'arrière pays doit être sympa aussi même si je ne le connais qu'à travers les récits et les films de Pagnol, il y a de quoi faire certainement...La compétition: j'ai mis le temps à me décider et puis au final il fallait juste que je cours la 1ère pour avoir envie d'en courir d'autres et pourtant j'ai longtemps repoussé l'échéance, j'ai même arrête de courir un certain temps juste après avoir annoncé que j'allais m'aligner sur une première compèt', je n'étais peut être pas prête lol
    Je ne peux que vous encouragez à franchir le pas et à vous rapprocher d'autres coureurs (comme vous le faites par l’intermédiaire de ce blog par exemple) parce que ce n'est que du bonheur et peu importe si l'on court vite ou non finalement, du moment qu'on court, ça le fait lol
    merci pour votre message et au plaisir de vous lire...

    RépondreSupprimer
  16. La fameuse route du Pech !!! Contente de mettre des images sur tes mots. C'est beau chez toi :D

    RépondreSupprimer
  17. merci...
    ah ouai, c'est trop beau ici...
    et moi je suis contente que ce billet te plaise ,o))

    RépondreSupprimer