mercredi 22 janvier 2014

Kailua Comp de Hoka One One...la chaussure qui te donne le sourire, même à l'arrivée...

Nouvelle adepte de la chaussure Hoka One One,  modèle Kailua comp,  je vous ferais grâce de trop longues descriptions techniques, d'autres que moi sur la blogosphère s'y sont collé avec plus de  talent que je ne pourrais en avoir, je me contenterais donc de vous faire part de mon engouement pour cette chaussure révolutionnaire...La photo ci-contre ayant été prise par coach-chéri juste avant la ligne d'arrivée de ma 1ere course en Hoka, atteste de  ma bonne foi, visez donc mon sourire en forme de banane et soyez-en certain...

la Kailua Comp est annoncée : "Route et Chemin" - "fractionné" et "courtes  distances"- "semi-marathon" ... très légère et très stable, je l'ai tout d'abord testée et inaugurée sur le 10km de la ronde du Tam de dimanche dernier, puis en séance de fractionné aujourd'hui; non pas sur piste mais sur chemin "bitumé" de campagne, (puis enfin sur sortie longue de + de  2h mais ça,  ce sera pour vendredi prochain)


Ma toute 1ère impression 1h après l'achat

Alors que je faisais juste quelques foulées devant chez moi comme ça pour voir; ce fut instantanément "waohhhhhhh! .. truc de dingue"...ça vous donne une idée de mon ressenti? nan? ben en fait, pour être plus explicite;  en 2 temps/3 mouvements je me suis sentie  tout simplement bluffée par l'impression  de presque m'envoler à chaque pas; tu ne poses plus un pied  devant l'autre avec peine et lourdeur  tu deviens  plutôt un petit pioupiou qui apprend à voler (bon en même temps ne te fais pas trop de film, en vrai, tu vas juste courir mieux, c'est déjà pas si mal...)

Je suis téméraire, je ferais ma compét' du lendemain avec ces chaussures volantes au pieds,  à peine testées sur 3 foulées, j'ai confiance et je n'imagine même plus chausser autre chose...

Impression confirmée en course:

20' d'échauffement avant le coup d'envoi de la Ronde du Tam, le bluff est persistant, mes Asics DS trainer 18 rangées dans mon sac "okazou" vont rester où elles sont...

Je suis maintenant dans la course et  je vis  mes 1ers kilomètres sur route en Hoka ... ma foulée est étonnamment fluide avec toujours cette impression  de m'envoler à chaque impulsion du pied...mes "atterrissages" se font tout en douceur et surtout, phénomène incroyable pour moi,  j'ai la nette impression de ne plus talonner mais d'avoir pour la 1ere fois une foulée médio-pied ou quelque chose de ce genre....ce qui sera extrêmement salutaire pour ma tendinite que je traînais depuis 2 semaines...

Cette chaussure, comme mes DS Trainer, donne tout son potentiel dans les accélérations, ce qui est parfait pour les coureurs rapides ou ceux qui comme moi ont besoin de travailler leur vitesse....quelques minutes plus tard j'expérimenterais cette chaussure sur chemin stabilisé et boueux et ces circonstances me feront ralentir très nettement ma cadence je sentirais alors que ce modèle très réactif et à l'amorti exceptionnel n'est cependant pas spécialisé dans la promenade pèpère, ceci dit elle ne s'en sortira pas si mal même si je la préfère sur route et elle  me motivera à enclencher un peu le turbo histoire de planer à nouveau, malgré la gadoue et l'étroitesse du chemin...

En descente (à pic ce jour là) elle ne me fait pas défaut même si je suis peut être un peu plus prudente que d'habitude rapport au fait que "je ne sens rien" sous mon pied... autant avec la DS tu sens que ça cramponne autant avec celle là le ressenti est différent puisque tu ne sens pas la route sous ton pied, il me faudra certainement un peu de temps pour lui accorder ma confiance sur ce point, ceci dit j'ai dévalé une pente de folie après 9km de "crapahutage" dans la gadoue, sans glisser et sans jamais être sur le point de tomber et pour qui connait les hauteurs de Montady et la descente qui va avec,  ce sera certainement là le témoignage du  baptème du feu de mes Hoka One One, le test ultime en quelque sorte...

J'avais entendu dire qu'on gagne de la vitesse en Hoka One One; et à l'arrivée, mes 3'55" de moins par rapport à mon précédent 10km, me laissent à penser qu'il y a une sacré part de vérité là dedans...ça y est c'est cuit, je tombe en amour pour mes Hoka...

La course est terminée mais ce n'est pas fini, ces chaussures n'en finissent pas de m'épater...la sensation de légèreté est telle que j'en oublierais même de m'étirer sans aucune courbature par la suite (ce qui ne pardonne pas d'habitude, en ce qui me concerne) et puis et puis...plus de sensation de jambes lourdes et quand ça fait des mois et des mois que tes jambes sont en plomb, ben t'es contente, c'est rien de le dire et tout ça se confirme depuis dimanche dernier...

Aujourd'hui 1ère Séance de fractionné en Hoka...

Je lève mes genoux bien  plus haut dans les intervalles rapides, l'effet rebond est impressionnant, la chaussure est stable, la fatigue bien moindre...Difficile cependant de dire si j'ai couru mes intervalles plus rapidement que d'habitude, le récapitulatif de ma Garmin incluant dans la vitesse moyenne le temps d'échauffement et/ou le temps du footing de récup...Cette  séance de 30"30" ne m'a pas parue particulièrement plus plaisante que les autres fois (de toute façon; c'est mission impossible)   en revanche elle a été moins "traumatisante" pour mes articulations que celles des semaines passées, c'est déjà ça. La route étant comme gommée sous la semelle, on ne ressent plus les aspérités du sol c'est donc une sensation un peu déconcertante au début mais au final le footing de retour qui ne fait pas mal au genou et/ou à la cheville c'est bien aussi...toujours aucune envie de m'étirer après cette sortie, je le fais tout de même par acquis de conscience mais très franchement sans motivation et l'air un peu absent certainement...j'ai  les jambes toujours aussi  légères quelques heures plus tard...

Suite au prochain épisode puisque je vous ferais part, en éditant ce billet, des ressentis sur ma sortie longue de vendredi prochain...

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la marque et/ou  la Gamme Hoka One One  c'est par là ...je précise que je n'ai rien à gagner si ce n'est le plaisir de partager avec vous mon enthousiasme pour ces chaussures révolutionnaires qui vont à contre courant de la tendance du moment à savoir la chaussure minimaliste (contre laquelle je n'ai d'ailleurs aucun préjugés).

Question look; si elles sont en totale décalage avec le coté sexy-girly de certaines marques de runnings, ce qui en fait d'ailleurs un attrait pour moi, elles sont en revanche très bien finies et ornées de jolis petits détails évoquant un tatouage maori...

EDIT du 24 janvier

Test en sortie longue: 2h'9' de running ce matin et toujours aucune lourdeur dans les jambes à l'issue de la séance...par contre je sentais bien depuis dimanche dernier que si je n'ai plus du tout mal au jambes avec ces chaussures j'ai en revanche les cuisses qui travaillent beaucoup plus, impression confirmée aujourd'hui car après 2h00 de running j'ai des courbatures de folies en haut des cuisses comme si je débutais le runnig, j'imagine que c'est lié à ma foulée qui semble  fondamentalement transformée..Les conditions n'étaient pas idéales cependant pour me faire une véritable idée de ce que donne ce modèle en SL, fatiguée, temps mauvais, j'ai plutôt trainé la patte et je pense qu'avec n'importe quelles marque de chaussures, aujourd'hui, ça aurait été pareil...





*article non sponsorisé...








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire