dimanche 17 novembre 2013

10 kilomètres - st jean de Védas...C.R.

Montage Vidéo sous le texte, by cheri...
Un froid de loup ce matin à st Jean de Védas mais heureusement pas de vent et à peine quelques micro-gouttes de pluie...Des Bandas réchauffent l'atmosphère, l'ambiance est festive dans le peloton juste avant le départ... à coté de moi, très sympathique; Aîcha, déjà croisée sur le 6km de Montbazin qui me présente ses copines comme si l'on se connaissait depuis toujours; une vrai vitamine que cette personne là, j'espère la revoir au hasard des prochaines courses...
Le coup d'envoi est donné, ça démarre fort, je sais la course assez relevée, je me fait tout de même un peu surprendre par deux gars que je semble gêner dans leur progression et qui me doubleront sans concession, sont pas là pour rigoler ces deux là...Je m’aperçois très vite que je n'ai pas mis le chrono en route, 1 essai, 2 essais, 3 essais, ça ne fonctionne pas, je renonce à la chose en  faisant ma maligne et en me disant que je n'en ai finalement pas besoin, courir libre blablabla....tu parles....j'ai galéré pendant toute la course en ne sachant jamais trop où j'en étais, je n'ai pas su gérer mon allure aux sensations, ce qui expliquera certainement en partie le chrono pas joli joli à l'arrivée, bref...
Kilomètre 2 ou 3, j’aperçois face à moi, sur une route en contrebas, un peloton que je crois d'abord être derrière moi pour m'apercevoir au final qu'il sont à environ 2 kilomètres de moi mais à l'avant, moyen pour le moral, il me faut me ressaisir...Je continue, je commence à avoir chaud, mon rythme est constant, un peu trop même à mon goût, j'ai l'habitude de faire du  négativ' split de façon spontanée lorsque je cours et là rien ne se passe, je reste sur un rythme constant avec l'impression (fausse) de courir à la bonne vitesse alors qu'en vrai je lambine un peu, mais ça je ne le saurais qu'à l'arrivée...
Je suis un peu seule sur mon chemin, un jeune homme devant  moi s'arrête et marche un peu, un autre coureur peinera à me doubler pour finalement arriver bien avant moi...j'ai les jambes comme du plomb, je ne ralentis pas mais toujours pas d'accélération spontanée, j'avance...ravito, je zappe...et je continue ma route avec des tas de relance, ça monte ça descend, je suis souvent seule  ce qui me stresse un peu rapport aux nombreux changements de direction....la fin approche avec une superbe cote comme il y en a tant par ici (et certainement ailleurs lol) ; la route est large et la montée est en ligne droite ce qui fait qu'en deux secondes je vois bien ce qui m'attend, alors j'y vais du mieux que je peux, je double une fille qui peine à monter ça me rebooste un peu par contre,elle,ça la fiche tellement dedans qu'elle redouble d'effort pour me rejoindre, nous arrivons sur les derniers mètres ensemble, coude à coude, à un tournant je demande à un bénévole où je dois aller, la fille en question à qui je n'ai rien demandé me répond;  "à droite" , heureusement quelqu'un rectifie le tir aussitôt en m'indiquant la bonne direction et vu "le dernier sprint final de la mort qui tue" qu'elle a piqué pour me  prendre 4 secondes j'en suis à me demander si elle aurait bien tourné à droite  si personne ne m'avait indiqué le bon chemin...sans rire, elle m'a fait peur, j'ai bien cru qu'elle allait se tuer...

A part ça: 

-Ne plus courir en compétitions deux semaines de suite...
-Ne pas faire de sorties trop longues dans les jours précédents la compèt'...
-Ne plus zapper les ravitos...
-Appuyer sur le bon bouton pour mettre le chrono en route; 
Voilà pour les conseils du jour de mon coach....
*haussement d'épaules, de sourcils et roulement de tambour, j'ai quand même fini cette fichue course et je suis entière alors; ho! hé!hein! bon!!!...




4 commentaires:

  1. j'aime bien les conseils de ton coach ils sont plein de bon sens lol.
    j'aime bien ton réçit il montre bien que ce n'est pas tous les jours noel mais il y aura des jours meilleurs rassure toi..
    michel.

    RépondreSupprimer
  2. ah oui aujourd’hui c'était pas franchement noël ..en même temps j'avais mis la barre u peu haut, ça m'apprendra ...

    RépondreSupprimer
  3. Bon , tu n'étais pas la dernière ...le principal c'est d 'être arrivée !!

    RépondreSupprimer
  4. vi, m'enfin j'aurais préféré arriver un peu plus tôt quand même...

    RépondreSupprimer