jeudi 17 octobre 2013

I'm running in the rain....


Courir sous la pluie, quelle chouette idée que je vous recommande là..

Ca m'a pris le 4 octubre et je dois dire que j'ai adoré ça....8,8 km de pur bonheur...

8km et des bananes  sous la flotte, à l'aube, sur un chemin que je faisais pour la première fois, le rêve absolu!!! "l'éclate totale",!!!grand splash d'endorphine en prime!!! depuis j'attend qu'il re-pleuve, j'habite au sud, c'est pas gagné....

Chéri m'avait tracé le parcours sur open runner et comme je suis une quiche en repérage de chemin il avait bien insisté:

"à la fourche tu tourne à droite, tu ne prends pas à gauche sinon ton parcours sera trop long"

Bon ben je vous le donne en 1000, à la fourche je n'ai pas pris le temps de me demander si je devais tourner à droite ou à gauche, j'ai tourné à gauche toute "endorphinée" que j'étais, après tout quelle importance? la droite? la gauche?...l'essentiel étant de prendre la bonne direction, celle qui nous  inspire même si on ne sait pas vraiment où elle nous mène....Alors j'ai couru en rigolant dans ma tête et j'ai fais avec les gouttes de pluie qui grignotaient mon espace visuel sur les verres de mes lunettes ...

Le panneau "stop" dont chéri m'avait parlé et qui devait sonner l'heure pour moi de prendre  le chemin du retour n'étant toujours pas visible, ni de près, ni de loin j'ai continué ma route jusqu'à ce que j'arrive à "la sellette" dont chéri m'avait dit en traçant le parcours:

"la sellette est bien trop loin pour toi, il vaut mieux pour toi un autre chemin, tu iras jusqu'au STOP, ça ira déjà bien..."

J'ai fais demi-tour et il pleuvait toujours, je n'ai jamais senti que j'étais trempée, je ne m'en suis rendu compte qu'une fois arrivée chez moi et le bonheur de courir à perduré, j'aurais juste apprécié d'avoir une casquette histoire d'y voir plus clair, la seule chose véritablement dérangeante étant qu'il n'y a pas encore d'essuie glace sur les verres de lunette, on se demande bien pourquoi? nan? bref....nan, parce que,pour tout vous dire, comme je ne voyais plus rien ,j'ai eu, tout de même, ma petite frayeur du jour lorsqu'un ours? nan,  un rotweiller qui n'a pas mangé depuis 8 jours? non plus, bon, alors quoi ???? c'est quoi ce truc qui arrive sur moi genre "je vais te faire la fête avec mes pattes boueuses et même qu'à vue de nez  je pèse le double de toi et  tu vas t'affaler ma belle,ça t'apprendras à runner sur mon territoire????"....

Oups....c'est juste  un énôooorme terre-neuve qui arrive au galop, sur lequel j'ai du crier bien fort car il m'a regardé d'un air dubitatif et s'en est retourné tranquilou chez lui.... et moi, j'ai poursuivi mon running in the rain....heureuse....



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire